L'arbre de vie

Accompagner l'infertilité et toutes vos expériences...

L'arbre de vie

Accompagner l'infertilité et toutes vos expériences...

Préservation ovocytaire


Elle concerne toutes les femmes qui souhaitent anticiper l’infertilité liée à l’âge ou doivent préserver leur fertilité du fait d’un traitement anticancéreux(seul cas où elle est autorisée et prise en charge actuellement en France).

Ces traitements ne peuvent pas garantir une future grossesse mais permettent au moins de l’envisager.

3 techniques sont possibles :

La vitrification des ovocytes : après stimulation ovarienne les ovocytes arrivés à maturité sont ponctionnés et cryopréservés pour être utilisés plus tard.

La cryoconservation du tissu ovarien : consiste à prélever un fragment du cortex ovarien par coelioscopie (au bloc, sous anesthésie générale) en dehors de toute stimulation. A partir de celui-ci on peut conserver des follicules qui pourront être utilisés, à l’avenir, soit in vivo (autogreffe de cortex ovarien qui pourrait permettre une reprise des cycles et des grossesses spontanées), soit in vitro (cultures de follicules ovariens) pour obtenir des ovocytes matures grâce à une MIV. Cette solution n’est pas toujours possible selon le type de cancer du fait du risque de réintroduction de la maladie (le tissu ovarien étant retiré avant les traitements gonadotoxiques). Elle est réalisable chez les jeunes adolescentes et les filles prépubères.

La transposition des ovaires : elle consiste à éloigner chirurgicalement les ovaires du bassin ou de l’abdomen qui sera exposé à la radiothérapie évitant de grands dommages sur la fertilité dans 60% des cas. Bien que les ovaires continuent de fonctionner il n’est plus possible d’obtenir une grossesse naturellement ensuite. On pourra proposer une FIV sur les ovaires déplacés.