L'arbre de vie

Accompagner l'infertilité et toutes vos expériences...

L'arbre de vie

Accompagner l'infertilité et toutes vos expériences...

Don d'ovocyte


Quand : proposé dans certains cas d’infertilité féminine liée à l’âge, ménopause précoce, endométriose, exposition au distilbène, suites de chimiothérapie, radiothérapie, chirurgie des ovaires, maladies héréditaires/génétiques liées à l’X, problèmes de qualité ovocytaire, échecs répétés d’autres techniques, fausses couches multiples, etc.

Comment : traitement hormonal pour bloquer les ovaires et « piloter » le cycle de la receveuse, préparation de son utérus à l’implantation du/des embryons encadrée par un traitement hormonal oestro-progestatif. De son côté la donneuse subit une FIV classique ou ICSI (selon le spermogramme du conjoint).

Suivi : pour les 2 femmes échographies intra vaginales et des prises de sang rapprochées pour dosages hormonaux

Le transfert s’effectue en frais et les embryons surnuméraires sont vitrifiés

Test de grossesse : dosage des Béta-HCG dans le sang 11 jours après le transfert d’embryons J3, 9 jours après le transfert d’un blastocyste.

En France, pour bénéficier de ce traitement pris en charge à 100% par la sécurité sociale, il faut avoir moins de 43 ans et pouvoir justifier d’une vie en couple hétérosexuel depuis 2 ans. Ensuite s’inscrire dans un CECOS, où vous passerez entretiens psy et consultations médicales, le délai d’attente est selon les régions de 2 à 5 ans, il peut être écourté si vous « recrutez » une donneuse pour un autre couple. Si vous avez la chance de bénéficier d’un don vous devrez signer un consentement au recours au tiers donneur au Tribunal de Grande Instance. Le don est anonyme et gratuit.

En Europe, du fait de la Loi européenne de libre circulation pour les soins, il est possible d’être remboursé partiellement par la sécurité sociale (si vous avez toujours moins de 43 ans et 2 années de vie commune en couple hétéro). Il faut demander un accord préalable au Centre de Traitements à l’étranger en associant un courrier argumenté de votre gynécologue (la pénurie en France et le délai d’attente pouvant compromettre le projet d’enfant sont des arguments), une lettre « de motivation » de votre part associée aux reconnaissances de prise en charge à 100% pour infertilité. La réponse arrive sous 3 semaine avec accord (ou refus dont on peut faire appel) pour une durée restreinte (pouvant être prolongée en suivant le même protocole) et feuille de frais à remplir et renvoyer plus tard avec facture de la clinique et tous les justificatifs de frais de transport de la femme, même si la somme remboursée est un forfait fixe. Les associations de patients sont à même de vous aider dans ces méandres administratifs.

Attention en France l’accueil d’embryon est autorisé mais le double don est illégal.

Références pour : Don gamètes

Liens

PMAnonyme
Association ADEDD
Agence de biomedecine
Don de gamètes
Parentalité et génétique
Maturation vers le don de gamète

Livres